Précédent
Suivant

Cinéma

Le cinéma français séduit et affirme sa compétitivité

Synthèse

En France, le cinéma connait une fréquentation assidue. L’année 2011 a ainsi dépassé le seuil des 200 millions d’entrées, grâce notamment au succès d’Intouchables. Outre la sortie de ces films populaires qui rencontrent un large public, le cinéma connaît un réel engouement puisque près de 70% des Français y sont allés au moins une fois dans l’année.

La filière cinématographique est dynamique en termes d’emplois et de chiffre d’affaires, avec un vivier de 4 500 emplois permanents. Le nombre de films agréés chaque année, en constante augmentation, reflète cette vitalité. Cette filière est entièrement passée au numérique que ce soit au niveau de la production, post-production ou de la diffusion.

Le cinéma français est un des secteurs culturels les plus compétitifs à l’international. La qualité de sa production est reconnue et attire de plus en plus de partenaires étrangers, tant au niveau des studios de tournage, dont la capacité augmente (de 50 000m² en 2006 à 95 000m² en 2011), qu’au niveau de sa qualité artistique, films régulièrement primés lors des festivals internationaux et fréquentation en hausse, et ce malgré des difficultés structurelles, puisque les salles ne se tournent pas en priorité vers la diffusion des films français.

Focus

Un cinéma d’animation qui cartonne

Le succès de l’animation a débuté en 1999 avec Kirikou et la sorcière et s’est confirmé avec Persepolis, Les Triplettes de Belleville ou encore Moi, Moche et méchant. Cette vitalité, tant au plan cinématographique qu’audiovisuel, lui permet de bénéficier d’un attrait important à l’international et d’exporter ainsi plus d’un tiers de sa production. L’animation française se positionne ainsi en première position du marché européen et juste dernière les Etats-Unis et le Japon au niveau mondial. Elle est pourvoyeuse d’emplois : ces films et ces séries audiovisuelles sont produits dans des studios français situés sur l’ensemble du territoire, qui recrutent des employés français valorisant ainsi la qualité de nos écoles (Les Gobelins, l’ESRA…)

Le plus

Le cinéma français est un marché en développement grâce notamment à son système de financement vertueux, qui s’appuie sur la solidarité entre les entrées en salles et la production de films.

Ils l'ont dit

« Le cinéma français doit largement son dynamisme aux nombreuses sociétés de production indépendantes qui forment le tissu de ce qui est la première production cinématographique européenne, se situant au deuxième rang mondial en termes d’exportation. »
Marc Missonnier – producteur et dirigeant de Fidélité

« Par ailleurs, le marché français est un marché dynamique grâce au système de financement qui s’appuie sur la solidarité entre les entrées en salle et la production de films. Le cinéma français a ainsi pu se maintenir de manière significative sur le marché mondial, derrière les films anglo-saxons. Il résiste ainsi à la puissance du cinéma américain et participe de l’image de la France à l’étranger : les films français ont obtenus un nombre impressionnant de prix dans les festivals et ils ont attiré
plus de 140 millions de spectateurs à l’étranger en 2012. »
Alain Sussfeld – Directeur général d’UGC